• I- Le rire: le plus viel ami de l'homme :Première partie

    1-Le rire est le propre de l'homme ... et commence à notre plus jeune âge

    Le rire est le propre de l'homme.

    On soupçonne le premier rire d'avoir retenti pendant la préhistoire, il y a environ quarante mille ans. Les anthropologues s'entendent sur la capacité de rire de l'homme de Neandertal et de son successeur, l'homme de Cro-Magnon.

    Le rire, à notre insu, s'ouvre et se ferme comme une mécanique, propre au degré de sophistication de notre système psycho-physiologique.

    Le rire proprement dit est un réflexe exclusivement humain. Les animaux partagent nos réflexes d'appétit, de sommeil et de chasse mais leur bagage intellectuel se résume à la conscience primaire qu'ils ont de leurs besoins immédiats. Les bêtes n'ont pas un cerveau suffisamment développé ni organisé pour accéder à la distanciation propre au rire. Néanmoins, certaines mimiques faciales chez les grands primates ont été décrites comme l'annonce de cette pratique. Ces mimiques serviraient chez les animaux, à la fois de signal pour communiquer le caractère ludique d'un rapport ou, parfois, de ritualisation symbolique de l'agressivité.

    Le rire de l'enfant

    L'éclosion du premier rire peut être située entre deux et quatre mois, selon la précocité de l'enfant et la richesse en stimuli de son environnement familial. De quatre à six mois, l'enfant est attentif aux personnes qui l'entourent plutôt qu'aux objets inanimés. Il sourit d'abord au visage humain puis, vers cinq mois, à un jouet ou à son biberon. Seul le visage , vu de face et en mouvement ( hochements de tête), déclenche le sourire. Celui-ci s'adresse d'abord à tous les visages humains puis, entre six et huit mois, devient plus sélectif lorsque l'enfant distingue le familier de l'étranger.

     

    ---> Page suivante


    Tags Tags : , , , ,